Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
25 août 2011 4 25 /08 /août /2011 13:49

Oui, je ne publie pas souvent, je l'avoue mais tant que je l'avoue, on me le pardonne à moitié, n'est-ce pas ? Ah et une chose aussi, je commence à constater qu'au rythme auquel j'avance, mon blog finira par devenir un blog cuisine mais ce n'est pas bien grave, j'adore cuisiner et en plus, ça pourrait faire du bien à d'autres blogueurs :-)Avec mon blog, ceux qui n'ont jamais goûté à la cuisine malgache pourront le faire. Je sais, pour l'instant, je ne poste que des recettes très classiques, que tous les Malgaches et autres citoyens du monde connaissent mais ... patientez ... d'autres recettes vont être postées.

 

Assez de bla bla, aujourd'hui, je propose un plat que je prépare quand je n'ai pas de brèdes à portée de mains mais divers légumes, alors pour ce plat 

 

 

 

Pour 4 personnes, il faut  


4 côtelettes de porc

250 g de viande de porc

Une grosse courgette

5 grosses carottes

Un gros tas de haricots verts

Quelques feuilles de chou, je garde le reste pour en faire un achards 

Une cuillérée à soupe d’huile végétale.

Sel.

 

 Alors, découpez la viande en morceaux puis préparez et lavez les légumes. N’utilisez pas de couteau pour les feuilles de chou. Déchirez-les à la main, elles auront plus de goût.

 

 Ensuite, faites chauffer l’huile dans une cocotte à fond épais. Quand l’huile commence à chauffer, ajoutez-y la viande de porc ainsi que les côtelettes. Salez tout de suite. Laissez roussir puis couvrez la cocotte. Laissez mijoter dans leur jus puis enlevez la couvercle dès vous sentez qu’il ne reste plus beaucoup de jus dans la cocotte. Quand il n’y a plus d’eau, retirez les côtelettes et versez deux tasses d’eau dans la cocotte. Laissez la viande cuire. Quand il n’y a plus d’eau et que la viande commence à roussir de nouveau, ajoutez les légumes. Quand ils commencent à devenir plus tendres, mettez-y les côtelettes. Avant de les remettre dans la cocotte, j’ai découpé les côtelettes. Le plat est prêt quand il ne reste plus de jus dans la cocotte.

 

Hihihi, je sais que je me répète mais on sert ce « laoka » avec du riz, un achards et du piment.

Zut, j'ai oublié la photo :-)Porc aux petits légumes à la malgache / Hena-kisoa sy legioma

 

 

Repost 0
Published by Titevie - dans Cuisine
commenter cet article
21 août 2011 7 21 /08 /août /2011 17:28

 

Les cristophines ? Peut-être que certains d'entre vous ne savent pas ce que c'est. Pour ceux qui ne connaissent pas, c’est un légume qui pousse à Madagascar et dans les Mascareignes aussi. Je crois en avoir déjà vu chez Carrefour mais à l’époque, je n’aimais pas ça donc je n’en ai pas acheté. Une fois, à Melun, j'en avais trouvé aussi dans une petite boutique exotique.

 

Ah, j’ai failli oublier les Tilapia. Ce sont des poissons, vous pouvez en acheter dans les petites boutiques exotiques, asiatiques et je pense qu’on peut en acheter aussi dans les petites boutiques africaines. Désolée, j’ai oublié s’il y en a ou pas. Allez, on dit des petits magasins exotiques.

 

Tilapia sy sosety

 

Alors, pour 3 personnes, il faut  

 

3 tilapia

3 cristophines

3 tomates

Une tête d’ail

Sel

Poivre

 

Avant de préprer les cristophines, préparez une grosse quantité d’eau pour les faire tremper. Coupez les cristophines en deux sans toucher l'intérieur et posez-les dans le récipient d’eau. En fait, si vous ne faites pas attention, il y a une sorte de liquide qui sort des critosphines et c'est très collant. Après, ce sera trop dur à détacher. Moi, la première fois, ça m'a énervé. Ensuite, faites préparer les poissons par le poissonnier, ça se voit que je vis à Mada et que je peux très bien demander aux vendeurs de « Trondron’Itasy » de me préparer mes poissons. Sinon, vous le ferez vous-même. Pelez les cristophines puis émincez-les. Les tilapia qu'on achète chez le Chinois ou le Vietnamien sont normalement déjà préparé mais moi, je les regarde de tous les côtés et les renettoie...

 

Pour la cuisson, intercalez cristophines, poissons, tomates et ail. Puis laissez ce plat cuire. Ajoutez de l’eau et continuez ainsi jusqu’à ce que les poisson cuisent. On sait qu’il est cuit quand les yeux sortent de leur orbite, sans se dit ça ? Je n’en sais rien !

 

La cristophine est un peu fade, c’est pour cela que beaucoup de gens surtout les enfants ne l’aiment pas. Ça veut dire que quand j’étais en France, j’étais encore un enfant, mais non … je plaisante, n'empêche quand je pense aux arêtes... je pense ... je pourrais avoir une nénène, oups, une nounou, moi-aussi ?

 

Repost 0
Published by Titevie - dans Cuisine
commenter cet article
20 août 2011 6 20 /08 /août /2011 18:06

 

Très occupée, ces derniers temps mais voilà, je m'occupe de nouveau de mon blog et des vôtres aussi bien sûr. Eh oui, vos blogs sont aussi des sources d'inspiration ...

 

Bon, je commence.

 

Ce plat est l'un des préférés des hommes malgaches. Je trouve qu'ils aiment bien les  haricots et autres pois comestibles  à Mada et si la maîtresse de maison ou la gérante d'une gargotte leur propose deux ou trois "laoka" dont le hena-kisoa sy tsaramaso, c'est presque sûr, ils choisiront  celui-ci.

 

Alors, si vous avez un homme malgache ou un presque malgache ou si vous ne savez pas comme vous allez préparer vos haricots blancs, voici une idée. Je sais, c'est l'été en France maintenant mais quand l'hiver sera de retour, ce plat pourrait vous changer du traditionnel cassoulet.

 

Hena-kisoa-sy-tsaramaso.JPG

 

Alors, pour 4 personne, il faut 

 

750 g de viande de porc avec un peu de gras et d’os.

400 g de haricots blancs secs.

Deux tomates.

Deux gros oignons.

Trois grosses gousses d’ail.

Sel.

 

 Tout dépend de vos haricots mais ici, il est nécessaire de faire tremper les haricots blancs des heures avant de préparer le plat s . Ensuite, le jour J, découpez la viande de porc en morceaux. Pelez puis émincez les oignons. Pelez les gousses d’ail puis écrasez-les. Lavez la viande et les tomates.

 

 Mettez les haricots blancs ainsi que les os et les oignons dans une grande marmite d’eau, portez à ébullition puis laissez mijoter à couvert pendant 1h environ. Ajoutez-y l’ail, le reste de la viande, les deux tomates non pelées. Salez et laissez mijoter à nouveau pendant environ 1h et demie à couvert.

 

 A servir avec du riz blanc, du piment et un achards de légumes mais vous pouvez aussi le manger avec du pain. Il y a  des gens qui mangent ce plat avec du riz et du pain, là je pense à quelqu'un :-) 

 

 Enfin, ne faites pas comme moi ... enlevez la pelure des tomates et remuez le plat une vingtaine de minutes avant de servir le plat !

 

 

Repost 0
Published by Titevie - dans Cuisine
commenter cet article
6 août 2011 6 06 /08 /août /2011 18:00


J'ai commencé et maintenant, je n'arrête plus de poster des recettes. Au départ, je n'ai pas prévu de faire un blog cuisine mais plutôt poster ici ce que je ressens, ce que je vis dans les pays où je vis et actuellement, je suis à Madagascar, back here ... donc 

 

Allez, reprenons, pour un achards de chou chinois


Pour 4 personnes, il faut 

 

Ingrédients :

 

Un petit chou chinois

Deux belles tomates.

Deux échalotes.

Du sel.

Deux cuillerées de vinaigre

Quatre cuillerées d’huile végétale

Sel, poivre.

 

Achards-de-chou-chinois.JPG

 

Préparation : Pelez les échalotes, lavez-les puis émincez-les. Effeuillez le chou chinois et éliminez les feuilles et les tiges trop dures. N’oubliez pas de laver. Lavez aussi les tomates et coupez-les en rondelles.

 

Dans un saladier, versez le vinaigre, mettez-y les échalotes, le sel et le poivre. Laissez macérer. Retirez les échalotes et mettez l’huile dans le saladier. Battez le contenu avec une fourchette pour avoir une vinaigrette bien homogène. Ajoutez les feuilles de chou chinois puis mélangez. Avant de servir, ajoutez les tomates en rondelles et les échalotes. Mélangez et servez.

 

Repost 0
Published by Titevie - dans Cuisine
commenter cet article
6 août 2011 6 06 /08 /août /2011 17:42

 

Avant toute chose, je devrais vous dire que franchement, je ne savais pas comment j’allais nommer ce plat. en français.  Suis sûre qu'il a déjà un nom français mais bon. En malgache, c’est du « hen’omby ritra » mais en français « Ritra de bœuf »  ou « Bœuf ritra », sans mentir, je ne sais pas comment je devrais l'appeler ! En plus, ici, on mange plus du zébu que du bœuf … alors ….

 

Mais, je dois d’abord vous expliquer ce que c’est que le ritra. Ritra veut dire « il n’y a plus d’eau ». Et là, je sens que vous allez me dire que dès le départ, ce blog n’a proposé que du « ritra ». Oui, c’est vrai mais le vrai « ritra » ne contient ni brèdes ni légumes … Voilà !

 

Avant de donner la recette, je crois que vous avez remarqué que ma cuisine , mais pas la cuisine malgache, a l’air d’être très radine. Non, ce n’est pas parce que je refuse de vous donner des parts très généreuses mais parce que normalement, notre consommation de viande ne doit pas dépasser 150 g par jour. Y a un médecin dans le coin ? Au secouuurrrssss !!!! Mais si vous voulez manger du bon « hen’omby ritra », il vous faut une très grosse quantité de viande. De toute façon, s’il vous en reste, je vous conseille de consulter d’autres blogs cuisine qui pourraient vous donner des tuyaux pour pouvoir faire autre chose de notre reste de « hen’omby ritra ».

 

Pour 4 personnes.

 

Ingrédients :

 

2 kg de viande de bœuf un peu gras et des os en plus si possible.

Deux tomates.

Une petite tête d’ail.

Sel

 

Hen-omby-ritra.JPG

 

Préparation et cuisson : Faites tout pour avoir des gros cubes, lavez-les puis mettez les morceaux de viande dans une cocotte. Laissez cuire sur feu doux. Saler. Ensuite, mettez une grosse quantité d’eau dans la marmite et couvrez-la. Laissez mijoter pendant des heures. N’oubliez pas d’ajouter l’ail et les tomates. C’est cuit quand la viande est très tendre, qu’il n’y ait plus d’eau mais que du gras et de la viande.

 

On peut y ajouter de l’ail, un peu de tomate ou de gingembre mais la version la plus campagnarde donc je pense l’originale du « hen’omby ritra » n’en contient pas.

 

Servez avec du riz blanc, un « ro matsatso », un achards de chou chinois pour que ça soit plus exotique.

Repost 0
Published by Titevie - dans Cuisine
commenter cet article
6 août 2011 6 06 /08 /août /2011 17:40
 

Servi avec le riz, le « laoka » à midi, l’achards tomates ou « lasary voatabia » est très simple et très diététique. Il ressemble à quelque chose que vous connaissez déjà, n’est-ce pas ?Je l'avais déjà publié mais cet article n'a pas été classé donc voilà, je vais le mettre dans Cuisine et publié chez les "Passionnés de cuisine" :-)

 

Alors

 

Pour 4 personnes, il nous faut

 

Ingrédients :

 

4 belles tomates ;

une petite botte de ciboulette ;

et du sel.

 

Achards-de-tomates.JPG

 

Préparation : Lavez les tomates et préparez les brins de ciboulette, enlevez les queues et tout ce qui est fané ou qui n’a pas une belle apparence. Avec un couteau, faites des petits dés avec les tomates, mettez-les dans un saladier moyen puis salez-les. Mélangez pendant un certain pour avoir un bon jus de tomate. Laissez reposer. Avec le même couteau, hachez finement les brins de ciboulette puis ajoutez-les aux tomates.

 

Il y a d’autres versions de cet achards qui est aussi appelé « Rougail tomate » ailleurs.

Repost 0
Published by Titevie - dans Cuisine
commenter cet article
6 août 2011 6 06 /08 /août /2011 17:35

 

 

La première fois que j'ai publié cet article, je venais juste de commencer sur over-blog.com alors, j'ai eu un peu de mal à me débrouiller. Maintenant, je commence à y voir un peu plus clair donc je repost cet article. Alors, mes haricots verts sont bio - hahaha - à part les tomates, qu'est-ce qui n'est pas bio à Madagascar ? Bon, j'arrête

 

Pour 4 personnes, il faut des 

 

Ingrédients :

 

750 g de viande de porc avec gras et os.

500 g de haricots verts

Deux tomates.

Un gros oignon.

Une cuillérée à soupe d’huile végétale.

Sel.

 

Porc-aux-haricots-verts.JPG

 

Préparation : Découpez la viande de porc en morceaux. Lavez les tomates, effilez les haricots verts et coupez-les. Préparez l’oignon. Lavez la viande ainsi que les haricots verts. A Madagascar, les mères de famille ne font pas que couper les haricots verts, elles les fendent en deux. Regardez bien la photo et vous comprendrez.

 

Cuisson : Mettez l’huile, la viande et le sel dans la cocotte puis mettez la cocotte sur le feu. Couvrez la cocotte et laissez la viande cuire. Tournez de temps en temps. Quand il n’y a plus d’eau dans la cocotte, couvrez la viande d’eau et laissez mijoter jusqu’à ce qu’il n’y en ait plus. Ajoutez de nouveau de l’eau et mettez-y les haricots verts, l’oignon en petits dés et les tomates en entier. C’est cuit quand tout le contenu est tendre et qu’il ne reste plus de jus dans la cocotte.

 

Attention : N’oubliez pas de retirer les pelures des tomates avant de disposer ce « laoka » dans un plat ou sur une assiette. Servez-le avec du riz, du piment et un « lasary voatabia » et bien sûr un « ro matsatso » ou du « ranovola ».

 

Repost 0
Published by Titevie - dans Cuisine
commenter cet article
6 août 2011 6 06 /08 /août /2011 17:27

 

C’est un bouillon très fade, sans saveur qui sert à arroser le riz que l’on vous sert à table surtout si le « laoka » viande ou poisson ou autre plat accompagnant le riz est très gras. A Madagascar, il suffit juste de prendre quelques feuilles de brèdes, de les mettre dans de l’eau et puis cuire ou plutôt porter le tout. à ébullition

 

Boeuf-ritra.JPG

Là, il vous faut du « ro matsatso » sinon ce sera trop sec !

 

Si vous n’êtes pas à Madagascar, vous pourriez avoir un « ro matsaso » en prenant quelques feuilles de laitue, les couper et les mettre dans de l’eau et faire bouillir le tout. Sinon, un peu de gingembre râpé auquel on a ajouté des dés de tomates pourraient faire l’affaire. Sauf que là, il aura un peu de goût et ce n’est plus du « ro matsaso » mais ce dernier bouillon peut très bien remplacer le « ro matsatso ».

 

Pour servir, on met le bouillon dans un grand bol ou dans des petits bols individuel.

 

Attention : On ne sale pas le « ro matsatso » !

Repost 0
Published by Titevie - dans Cuisine
commenter cet article
6 août 2011 6 06 /08 /août /2011 17:12

 

Manger malgache n’est pas seulement synonyme de manger équilibré, je sais, vous allez dire que c’est assez gras mais non … ce n’est pas si gras que ça !!!! mais manger malgache est aussi synonyme de manger quelque chose de bon mais à un prix raisonnable. Que demande le peuple !

 

Si on fait un petit calcul, on se rend tout de suite compte que lorsqu’on se dit « Aujourd’hui, je vais préparer un déjeuner malgache ! », on fait sa liste et arrivé(e) au supermarché, on se rend compte que ça ne coûte pas du tout cher et pourtant une fois à table on s’exclame avec des « hummm, c'est bon ...  »

 

Un-repas-malgache.JPG

Désolée, la photo montre un déjeuner : riz rouge + « laoka», viande ou poisson accompagné de brèdes ou de légumes « Hena-kisoa sy ravitoto » + achard ou rougail tomate + dessert : bananes. Vous avez la recette du plat cité ci-dessous ailleurs ... Le « Hena-kisoa sy ravitoto » est le plat national malgache et l'un de mes préférés. Je posterai la recette plus tard..

 

 

Allez, prenons un exemple. On va dire, on est 4 à la maison. Voilà ce que nous allons acheter.

 

-          750 g de viande de porc ;

-          500 g de haricots verts ;

-          Un filet de tomates, 1 kg ;

-          Un filet d’oignon, 1 kg ;

-          Une petite botte de ciboulette ;

-          1 kilo de riz long ;

 

Faites le compte et vous allez constater que c’est une cuisine vraiment bon marché ! Je ne peux pas donner des prix vu que je ne suis pas en France mais à Madagascar et il nous reste des tomates, des oignons et du riz. Eh oui, car il faudrait que je vous dise que la plupart du temps, sauf quand c’est indiqué, la cuisine malgache utilise surtout des viandes de la deuxième et de la troisième catégorie et c’est le cas pour notre déjeuner composé de riz blanc, de porc aux haricots verts et de achards ou rougail tomate.

 

N’oubliez pas les fruits pour le dessert et les produits laitiers et autres pour le goûter si vous voulez vraiment manger malgache !

Repost 0
Published by Titevie - dans Cuisine
commenter cet article
6 août 2011 6 06 /08 /août /2011 17:04

 

Aujourd’hui, nous allons essayer de décortiquer les habitudes alimentaires des Malgaches. Ce n’est pas bien difficile à faire car la base de cette cuisine se trouve être le riz. Une denrée alimentaire plutôt bon marché ailleurs mais qui pourrait renverser un gouvernement ici ou inversement qui pourrait lui permettre de rester en place.

 

Avant toute chose, il faudrait préciser que les Malgaches sont de très grands consommateurs de riz, « vary » en malgache. En général, ils en mangent trois fois par jour : au petit déjeuner, au déjeuner et au dîner. Les Malgaches mangent aussi beaucoup de « brèdes », ce sont des feuilles, on n’en consomme pas vraiment en Europe mais on en trouve sur les étals des marchandes de légumes asiatiques. En Europe, j’ai essayé de cuisiner des blettes et des orties comme on fait avec les « brèdes » et ça a marché ! Actuellement, on pourrait en trouver dans les petites boutiques asiatiques à Paris et même en province.

 

Alors, pour le petit déjeuner, ils prennent du « sosoa », du « vary sosoa », du « riz sosoa » donc en français. Je vous expliquerai cela plus tard et je vous donnerai la recette aussi, bien sûr. Certaines personnes, surtout ceux qui sont obligés de partir de chez eux très tôt le matin, prennent du « vary amin’anana », un « riz aux brèdes », que des vendeurs ambulants ou des petites gargotes servent seulement le matin, vous aurez aussi la recette mais pas tout de suite . Ces deux « riz » sont souvent servis avec du « kitoza », recette et explication plus tard, ou des saucisses ou autres choses mais en tout cas, l’accompagnement est souvent salé.

Un-dejeuner-malgache.JPG

 

En ville, les gens prennent un petit déjeuner plutôt européanisé mais à la campagne et dans certaines familles citadines, les gens continuent à manger du « sosoa ».

 

Pour le déjeuner, encore du riz mais pas de « sosoa » ou de « vary amin’anana » mais du « vary maina », du riz sec servi avec un plat appellé « laoka », un plat de viande ou de poisson souvent accompagnés de légumes ou de brèdes, des fois, il est possible qu’il n’y ait ni viande ni poisson ni œuf mais le « laoka » est juste composé de brèdes ou de légumes secs ou frais. Le « vary maina » et le « laoka » sont souvent servis avec un bouillon fade, qui n’est pas salé, le « ro matsaso », un « ranovola » ou « ranonampango », le jus du riz que l’on vous a servi, et enfin, un dessert, qui est souvent un fruit frais mais pas de pâtisserie ni entremets. Oooops, j’ai failli oublié les achards et le piment !!!

 

Pour le dîner, à la campagne, on sert obligatoirement du « vary maina » car les paysans pensent qu’ils ne pourront pas trouver le sommeil s’ils mangent léger le soir. L’expression « Tsy mahatsindry tsihy » ou « ne pas pouvoir dominer la natte » le prouve. La crise a peut être changer la donne … Mais en ville, certaines personnes prennent du « sosoa » ou du « vary amin’anana » le soir. En famille, le « vary amin’anana » est plutôt servi le soir que le matin sauf les jours où la grande famille se réunit pour un quelconque événement. Il est aussi servi le matin quand il y a foule lors d’un événement religieux, culturel ou autre ou chez les gargotiers et les vendeurs ambulants.

 

A part cela, il y a les goûters ou « ody ambavafo ». Ils sont consommés entre les trois principaux repas. En général, à la campagne, on sert du manioc ou des patates ou autres choses, des tubercules donc et en ville, on prend plutôt « un composé » ou « une soupe », « un my-sao » ou des aliments plutôt sucrés ….

 

Repost 0
Published by Titevie - dans Cuisine
commenter cet article

Présentation

  • : Ma tite vie à Madagascar et ailleurs
  • : J'ai décidé de vivre à Madagascar depuis quelques mois ou plutôt depuis quelque années déjà. Donc, maintenant je suis ici mais avant j'étais ailleurs. Et je raconte ce que j'ai fait avant et ce que je fais maintenant et ce que je voudrais faire plus tard ici et ailleurs bien sûr ! Il y a beaucoup de choses à voir à Madagascar, beaucoup de choses à faire aussi mais ailleurs aussi y en a ... En mon blog est en train de se transformer en blog cuisine :-)
  • Contact

Recherche